pieds shiatsu

Le Warm Bamboo : bambou chauffé pour remédier à différents maux

Le Warm Bamboo : bambou chauffé pour remédier à différents maux

Le Warm Bamboo : bambou chauffé pour remédier à différents maux

 

Ce mois-ci j’aimerais vous faire découvrir une autre technique que j’utilise au cabinet : le Warm Bamboo*, le bambou chaud qui remédie à vos maux.

Je suis retournée à Barcelone, pour rencontrer Oran KIVITY, créateur de cette pratique utilisant le bambou et l’armoise sur différentes parties du corps. J’ai suivi un séminaire avec lui.

Du 24 au 27 novembre derniers, j’ai eu le privilège et l’immense plaisir de rencontrer Oran KIVITY, acupuncteur britannique de renommée mondiale, installé à Kuala Lumpur depuis dix ans et de passage en Europe pour dispenser des formations sur la technique qu’il a développée : le Warm Bamboo* (« bambou chaud » en français).

Oran KIVITY s’est inspiré de la méthode japonaise consistant à insérer de l’armoise (plante thérapeutique) dans un bambou court (TANTAKE* en japonais), mais il y a associé les découvertes d’acupuncteurs réputés, comme le Docteur MANAKA, qui avait découvert que l’énergie circulait à différentes fréquences vibratoires selon les méridiens.

Le docteur KIVITY utilise ainsi un bambou de 3cm de long dans lequel on place de l’armoise que l’on allume : le bambou devient chaud. Mais le génie d’Oran KIVITY est de l’appliquer sur le corps du patient en s’inspirant des fréquences de battement de l’énergie dans chaque méridien. Le résultat ? Il a créé une nouvelle technique, qu’il a appelée ONTAKE*, soit « Bambou chaud » en japonais.

crédit photo : Marc Buffet

Et il m’a formée à cette technique 😊

Pendant un séminaire riche et intense, Oran KIVITY m’a transmis son savoir. Nous étions vingt participants, Espagnols pour la majorité, mais aussi deux Allemands et trois Français. Acupuncteurs, praticiens de Shiatsu ou kinésithérapeutes, nous avons tous enrichis nos pratiques de cette nouvelle technique.

 

Je pratique le « Warm Bamboo » (ONTAKE) au cabinet

 

De retour à Bordeaux, j’ai aussitôt fait bénéficier quelques patients de ce traitement.

Selon Oran KIVITY, « La peau, à l’extérieur du corps, reflète l’intérieur du corps. Ainsi, en travaillant en rythme sur la peau, on a accès à l’intérieur pour le modifier ».

La chaleur du bambou permet également de travailler au niveau sanguin, comme la moxibustion.

 

 

L’efficacité du Warm Bamboo 

 

Les fréquences du Docteur MANAKA

Ce médecin acupuncteur japonais (décédé en 1989) a découvert que le travail sur les méridiens était d’autant plus efficace que l’on respectait la fréquence vibratoire dudit méridien.

Dans une séance de Warm Bamboo*, nous utilisons ainsi un métronome (oui !) afin d’appliquer le bambou chaud sur le méridien ou sur des zones spécifiques selon la fréquence la plus appropriée.

 

Chaleur + Fréquence vibratoire = EFFET DECUPLE !!

 

Une palpation du corps pour définir les zones à traiter

 

Comme pour une séance de Shiatsu, on pratique un diagnostic avant d’appliquer le Bambou. Il s’agit en effet de percevoir comment la peau reflète l’était intérieur du patient.

La peau est-elle souple ? dure ? chaude ? rugueuse ? Oran parle du « lustre » de la peau.

Bien sûr ces techniques de palpations nécessitent beaucoup de pratique, mais en tant que praticienne Shiatsu elles sont le B-A BA de chacune de mes consultations. Mes doigts « sentent » ce que mes mots n’arrivent pas à dire.

 

Un diagnostic et des principes similaires au Shiatsu

 

Pour définir les méridiens à traiter j’utilise plusieurs méthodes inspirées de la Médecine Traditionnelle Chinoise : palpation des pouls, relations des méridiens entre eux selon les cycles de circulation de l’Energie (cycle SHEN par exemple), mais également selon les couches énergétiques qui seront affectées de l’extérieur vers l’intérieur du corps, ou encore selon les cycles de l’horloge dite circadienne.

crédit photo : Marc Buffet

Toutes ces méthodes sont très pratiques pour appliquer correctement le bambou chaud et obtenir des effets très rapidement.

Je suis très contente d’avoir enrichi ma pratique de cette nouvelle technique qui permet quand c’est nécessaire d’agir de façon très énergique grâce à la chaleur du bambou et à la dynamique des fréquences vibratoires de chaque méridien.

 

L’application du Warm Bamboo*

 

Après avoir défini les zones en déficience ou en excès, on peut commencer à appliquer le Bambou chaud. Il ne s’agit pas d’appliquer pendant x minutes, mais bien de sentir le changement qui s’opère. Oran parle de « feedback mechanism ».

Oran KIVITY a développé une dizaine de façons d’appliquer le Warm Bamboo* : tapoter, faire rouler, laisser poser un certain temps, faire vibrer le bambou, etc… Chacune de ces techniques correspond à un apport énergétique différent. Le praticien a ainsi une palette très complète pour obtenir les résultats qu’il souhaite. On peut ainsi supplémenter en énergie ou au contraire disperser une énergie bloquée, mais aussi détendre des zones musculaires bloquées.

 

Des effets puissants

 

Les effets d’un traitement de Warm Bamboo sont multiples. Cette technique peut s’utiliser dans des cas très divers :

  • Pour un problème chronique
  • Dans le cas d’une grosse fatigue

Mais également dans des cas spécifiques de :

  • Tension musculaire
  • Douleur localisée
  • Relâcher une zone douloureuse sans la toucher, en travaillant sur une « zone réflexe » distante

 

Traitement global ou traitement spécifique

 

  1. Traitement global :

Il s’agit d’appliquer le bambou chaud sur tout le corps, en insistant sur les zones faibles ou en excès.

Ce traitement a un effet tonifiant sur tout le corps, et permet

  • De booster l’énergie
  • De relâcher les muscles tendus et douloureux
  • D’effacer les signes du stress (migraines, maux de dos liés au stress)

 

  1. Traitement spécifique :

Le Warm Bamboo* se révèle particulièrement efficace pour traiter des troubles très localisés :

  • diarrhées,
  • constipation,
  • infertilité,
  • permettre au bébé de se tourner dans le ventre de sa mère
  • aider à provoquer tout en douceur la descente du bébé si le terme est dépassé
  • sinusite
  • rhume, allergie
  • douleurs articulaires
  • tensions des épaules
  • eczéma

 

N’hésitez pas à me contacter si cette technique vous intéresse ! Je la pratique au cabinet, en complément de mes séances de Shiatsu et/ou de Moxibustion.

 

Cet article vous a plu ? Suivez-nous sur Facebook  pour recevoir davantage de conseils 

* Lexique :

  • ONTAKE : « ON » : chaud / « TAKE » : bambou (en japonais)
  • TANTAKE : « TAN » : court / « TAKE » : bambou (en japonais)
  • Warm bamboo : bambou chaud (en anglais)
  • Moxibustion : voir notre article moxibustion japonaise

Nelly LAPIERRE – décembre 2017