pieds shiatsu

Traiter l’endométriose par la moxibustion japonaise

Traiter l’endométriose par la moxibustion japonaise

Traiter l’endométriose par la moxibustion japonaise

 

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une pathologie chronique qui survient chez les femmes lorsque les tissus de la muqueuse de l’utérus se développent et adhèrent de façon anormale à l’extérieur de l’utérus (ex : sur les ovaires, la vessie…)

 

Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs pelviennes chroniques, une dysménorrhée, des saignements irréguliers et une infertilité.  Le mécanisme exact de l’endométriose reste à ce jour méconnu, et les symptômes varient d’une femme à l’autre.

 

Traitement de l’endométriose par la médecine occidentale

En médecine occidentale on considère souvent que l’endométriose est un trouble lié à la production d’œstrogènes. En effet, un niveau élevé d’œstrogène dans le sang peut favoriser l’apparition d’une endométriose. C’est pourquoi en traitement allopathique les médecins prescrivent souvent des œstrogènes synthétiques ou de la testostérone pour réguler le taux d’œstrogènes : certaines pilules contraceptives ou du Danazol (dérivé d’androgènes).

L’administration de ces traitements sur de longues périodes peuvent entraîner des effets secondaires : hémorragies, effets « masculinisants » de certaines hormones, dysfonctionnement du foie.

C’est pourquoi essayer des méthodes plus douces peut être une alternative intéressante.

 

Traitement de l’endométriose par le Shiatsu et la moxibustion japonaise

En Médecine Traditionnelle Chinoise, l’endométriose est à considérer comme les troubles liés au cycle menstruel des femmes. On considère que le Sang stagne, en raison de divers facteurs externes (chaud, froid, vent, humidité, sécheresse) ou internes (les émotions : joie, tristesse, colère, peur, inquiétude) et les dysfonctionnements des organes. Le Sang stagne, ne peut être éliminé, et provoque en s’accumulant les symptômes de l’endométriose.

Le Shiatsu aide à réguler les déséquilibres hormonaux et à éliminer les blocages de la région pelvienne. La moxibustion japonaise, par l’utilisation de la chaleur, apporte une énergie nouvelle et permet au Sang de se déplacer, débloquant ainsi l’énergie stagnante du bassin.

Au cabinet je traite l’endométriose par des soins de Shiatsu et/ou de moxibustion japonaise. L’objectif principal étant d’activer la circulation sanguine afin d’éliminer la stagnation du sang et soulager ainsi la douleur pelvienne ressentie. Mais s’il est vrai que la stase de sang est la cause principale de ces symptômes, je travaille également sur les organes « défaillants », qui diffèrent selon chaque patiente. Si la Rate est affaiblie, l’Humidité et le Froid risquent s’accumuler. Si l’énergie est bloquée dans le Foie je la stimule. Enfin, je tonifie le Rein pour consolider l’effet du traitement et renforcer le système immunitaire.

 

Avec le Shiatsu et la moxibustion japonaise je peux réduire et même éliminer les douleurs menstruelles, réguler les cycles. La moxibustion japonaise améliore la circulation du sang et permet de réguler le fonctionnement de l’utérus.

La moxibustion japonaise est très efficace en cas de troubles des cycles menstruels et d’infertilité. En appliquant des petits cônes d’armoise que l’on chauffe sur des points particuliers, la douleur s’apaise et la circulation sanguine se rétablit. Elle permet également au corps de renforcer son système immunitaire et d’apaiser les symptômes de l’endométriose.

Comme le Shiatsu, la moxibustion japonaise est basée sur la Médecine Traditionnelle Chinoise et considère l’individu dans sa globalité, selon les principes des canaux d’énergie, du fonctionnement des organes, de l’équilibre de la circulation de l’énergie et du sang. L’énergie (Qi) et le Sang ont des rôles différents mais sont interdépendants et apportent les nutriments nécessaires aux organes et tissus de l’organisme pour maintenir les activités vitales de celui-ci. Stimuler la circulation sanguine par l’apport de l’énergie de la chaleur a donc des effets très puissants.

Cet article vous a plu ? Suivez-nous sur Facebook  pour recevoir davantage de conseils 

Nelly LAPIERRE – mai 2018